(Not so) Easy Riders – à la découverte des « routes » boliviennes

Au premier mois de notre périple -il y a maintenant une éternité-, nous avions partagé avec vous une vidéo de ce qui reste notre plus beau voyage en bus, un périple en troisième classe au milieu de la Thaïlande (https://anneetdavid.wordpress.com/2009/04/01/easy-riders/). Bus brinquebalant, musique étonnante, décor sympa et trajet le nez au vent – tous les ingrédients étaient réunis pour un moment mémorable. Il le fut, tout en ayant l’avantage d’être relativement court et de ménager ainsi nos vertèbres tout de même soumises à rude épreuve.

Quelques milliers de kilomètres plus tard, c’est en Bolivie que nous avons retrouvé ce sentiment étonnant d’un trajet qui soit en lui-même une aventure. Pourquoi celui-ci, alors que d’autres ont eu chacun leurs mérites – confortable, terrifiant, traversant des décors superbes ou simplement mémorable à force d’être trop long ? La musique sans doute y contribue largement, avec un mélange étonnant de folclore local et de morceaux étonnamment mixés dans un mélange de rock, country et on ne sait trop quoi sur fond de flûte andine… Pour la première fois depuis bien longtemps, elle se substitue pour notre plus grand bonheur à une série de films débiles où de gentils et courageux héros américains tuent une invraisemblable colonie de méchants aussi moches que perfides🙂 Le bus terriblement débraillé aussi – préhistorique, en retard, surpeuplé et franchement sale, mais avec un certain caractère. La route certainement, ou plutôt la piste boueuse et caillouteuse tristement défoncée et dont les amortisseurs périmés du bus nous restituent chaque ornière, nous donnant l’impression d’être assis sur une colonie de ressorts. Le paysage enfin, mélange de vastes étendues vertes peuplées seulement de quelques cactus, de routes de montagne étonnantes et de villages en adobe où les slogans politiques -vestiges des récentes élections présidentielles- recouvrent toutes les surfaces imaginables à l’exception des vaches et des ânes. Sans oublier les nombreux lits de rivière que le bus traverse avec plus ou moins d’aisance…

Les vidéos ci-dessous tentent de restituer la saveur -rarement douce, parfois amère mais très originale !- de ce long trajet (sept heures et demi pour un peu plus de 200km et un seul arrêt…) entre Tupiza et Potosi, dans l’ouest du pays. Plus tristement, elles évoquent aussi le manque d’infrastructures d’un pays « coupé en deux », les plaines de l’est concentrant les richesses du pays -en gaz notamment- alors que les terres hautes de l’ouest, essentiellement habitées par la population amérindienne, en restent le parent pauvre – mais nous y reviendrons…

Sur fond musical, le premier film évoque une traversée de village… :

… Et le second l’état de la route (n’hésitez pas à zapper les trente premières secondes) :

© Anne and David Placet and https://anneetdavid.wordpress.com, 2010. Unauthorized use and duplication of this material (texts, pictures and videos) without express and written permission from this blog’s authors is strictly prohibited.

4 Réponses to “(Not so) Easy Riders – à la découverte des « routes » boliviennes”

  1. Marie-Josée Says:

    Chaque pays a son image pour désigner une chaussée abîmée. En France ou au Québec on parle de « nid de poule », au Burkina : « nid d’éléphant ». En Bolivie le lama est-il mis à contribution ?

  2. Gordon Zola Says:

    Très intéressant, je ne savais pas que les éléphants burkinabés nidifiaient (qui plus est au milieu des routes).
    Est-aussi le cas des vaches savoyardes?

  3. Bravo pour l’ensemble des récits de vos aventures. C’est magique… Je n’ai pas encore rattrape l’ensemble des 10 mois de retard du début du voyage, mais je suis sans relâche le post-Tupiza. Bises a tous les deux!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :