Argentine, Ushuaïa – Le Bout du Monde et ses étranges habitants

Depuis plus de 10 jours nous descendons progressivement l’Argentine et sommes arrivés depuis 3 jours à son point le plus méridional : la Terre de Feu. Ushuaïa, nom mythique, est la ville la plus au Sud de l’hémisphère sud et est plantée au milieu de sites d’une beauté naturelle et d’une luminosité sans pareilles.

Nous avons eu l’occasion de parcourir en bateau le Beagle Channel qui est la frontière fictive entre l’Argentine au nord et le Chili au sud, et avons ainsi pu observer de plus près ses étranges habitants.

Tout d’abord, découverte surprenante, une colonie d’albatros, posée sur un îlot rocheux, vivant en cohabitation parfaite avec une grosse otarie perchée là également.

Colonie d'albatros et otarie, Terre de Feu

Colonie d'albatros et otarie, Terre de Feu

Colonie d'albatros, Terre de Feu

Colonie d'albatros, Terre de Feu

Puis, une communauté d’otaries un peu plus loin nous a alertés de sa présence par ses cris rauques et son odeur forte. Incroyable spectacle, sur fond de montagnes aux sommets enneigés et d’eau agitée. La lumière du jour est d’une blancheur étonnante et donne aux couleurs des tons étranges rappellant étonnamment le climat froid et dur. Tout semble bleu ou gris glacé. Il fait froid, même au printemps il neige, et les étés n’apportent pas de températures supérieures à 10°C. Le vent glacial rappelle étonnamment la proximité de l’Antarctique et la nature est tellement différente des paysages montagneux européens qu’on a aucun mal à croire qu’on en est très loin… 

Au loin, la silhouette d’un phare aperçu mille fois en photos : le phare des Eclaireurs, planté au milieu du Beagle Channel vers 1920. Il fascine les visiteurs avec ses trois rayures , rouge, blanche et rouge, qui contrastent si fort sur l’horizon couleur de glace.

Phare des Eclaireurs, Terre de Feu

Phare des Eclaireurs, Terre de Feu

Phare des Eclaireurs, Terre de Feu

Phare des Eclaireurs, Terre de Feu

Phare des Eclaireurs, Terre de Feu

Phare des Eclaireurs, Terre de Feu

Enfin, le meilleur pour la fin.  Au loin des silhouettes dressées, à la démarche hâtive mais maladroite, qui lorsqu’on se rapproche de l’île, se révelent être une colonie de manchots. L’un d’entre eux détonne à la fois par son attitude anxieuse, il bouge rapidement en tous sens, ne semble pas trouver le calme, mais aussi par son costume somptueusement coloré. Il a un grand bec rouge, le dessous des ailes jaune orangé et les pieds bottés d’un incroyable orange vif. Sublime présence… Même si inquiéte, sauvage et timide. Il est séduisant dans ses mouvements et rappelle la démarche d’un enfant pataud. On me dira ensuite qu’il ne faut pas le confondre avec le pingouin qui vit uniquement dans l’hémisphère nord et sait voler. Le manchot n’a jamais rencontré son cousin et pour cause, il est localisé dans l’hémisphère sud uniquement.

Pour en savoir plus :

Carte et informations sur la Terre de Feu : http://fr.wikipedia.org/wiki/Terre_de_Feu

© Anne and David Placet and https://anneetdavid.wordpress.com, 2009. Unauthorized use and duplication of this material (texts, pictures and videos) without express and written permission from this blog’s authors is strictly prohibited.

Une Réponse to “Argentine, Ushuaïa – Le Bout du Monde et ses étranges habitants”

  1. […] et autres cétacés pour lesquels Anne s’était passionnée dans un article précédent (voir https://anneetdavid.wordpress.com/2009/11/09/argentine-ushuaia-le-bout-du-monde-et-ses-etranges-habit…) ! Estancia Harberton – hangar à […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :