Partie d’échecs enflammée à Xi’an

Ci-dessous une petite vidéo que nous avons tournée dans une petite ruelle de Xi’an, à l’écart de la foule. Un large groupe d’hommes est assemblé autour d’un échiquier est engagé dans une partie d’échecs animée :

Illustration intéressante des relations sociales en Chine traditionnelle, où le groupe reste omniprésent. Contrairement aux apparences, ce jeu se joue en effet à deux, mais on peut voir ici que les deux joueurs « principaux » (assis) ne sont pas les plus impliqués. Leurs amis, séparés en deux camps « assistant » chacun un joueur, sont particulièrement vocaux et semblent avoir des opinions bien tranchées -et souvent contradictoires- sur la stratégie à suivre ! On n’a rien compris de la conversation mais sa forme était passionnante,  et nous avons suivi une partie entière. 

Certaines manifestations de cette culture de groupe subsistent d’ailleurs au quotidien de façon étonnante (illustration à venir dans l’article suivant, à paraître lundi). Pour l’anecdote, assis dans le lobby de notre hôtel à Beijing pour dessiner ou taper des articles, nous avons eu plusieurs fois la surprise de voir des familles entières regroupées derrière nous, regardant tranquillement et pendant quelques minutes ce que nous faisions par dessus nos épaules avec force commentaires… Surprenant après l’Angleterre où lire le journal de son voisin est un affront impardonnable !

 

Prochain article à paraître : « A propos de martiens et d’un éléphant cycliste »

Puis à ne pas manquer : début de notre chronique japonaise mercredi (09/09)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :