Petit cours de Vietnamien

Après deux mois de voyage marqués par l’esthétisme des alphabets thaï, laotien et khmer, la perspective à notre arrivée au Vietnam de retrouver un alphabet proche du nôtre sembla nous ouvrir des possibilités nouvelles en matière de communication. Nous nous sommes promis d’apprendre un peu plus que les traditionnels bonjour, merci, excusez-moi, au revoir. Enfin, c’est ce que nous pensions…
Lors de notre premier passage à Ho Chi Minh City, nous avons rencontré une jeune étudiante serveuse dans un café, avec qui nous avons sympathisé et passé des heures à s’apprendre mutuellement vietnamien et français. Même si nous avons le même alphabet que les Vietnamiens depuis le 17ème siècle*, les petits accents surmontant les voyelles font toute la différence. Ils nous avaient paru à première vue anecdotiques, voire décoratifs, mais ils sont en réalité une épreuve insurmontable pour le novice !
Il existe en effet six types de prononciation pour chaque voyelle, selon que la lettre n’a pas d’accent, un accent grave, aigü, en point d’interrogation, en signe mathématique d’équivalence (~), ou bien suprême originalité quand il se transforme en point sous la voyelle…
Par exemple, le mot ba a six prononciations et donc significations différentes : trois, grand-mère, nourriture empoisonnée, déchet, tante… De quoi commettre de nombreux impairs !
Ajoutez à cela une oreille vietnamienne très sensible et soyez sûrs que tout balbutiement de votre part viendra comme une interférence… Pas moyen de se faire comprendre.
Là où notre amie Thuy arrivait en trente secondes à répéter les mots que nous lui apprenions en français, il nous fallait au moins dix minutes de contorsions de tous les muscles du visage pour articuler un malheureux « c’est bon », qui à notre premier essai dans un restaurant s’est vu malencontreusement transformé en « c’est mauvais ».
Alors si vous souhaitez tester votre capacité à grimacer, mettez-vous au vietnamien. Bon courage !

* L’alphabet romain a été importé par un missionnaire français. La calligraphie chinoise a servi jusqu’au 14ème siècle puis a été remplacée par un script local.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :