Quelques grammes de culture…

 Curieux d’observer l’art contemporain thaïlandais, nous avons profité de séjours dans les deux principales villes du pays, Bangkok et Chiang Mai, pour visiter quelques galeries et départements artistiques des universités.

Si les visites de galerie étaient plutôt sans relief, nous avons passé un excellent moment à l’exposition annuelle de l’université des arts de Chiang Mai. Ambiance tranquille, mise en scène très professionnelle, et surtout des oeuvres souvent gaies et pleines de malice.

D’un point de vue stylistique, nous avons été étonnés par la profusion d’allusions et emprunts directs aux grands courants artistiques occidentaux du 20e, avec un hommage à Marcel Duchamp et son urinoir, une reprise des traîneaux de Joseph Beuys ou encore des tableaux largement inspirés de la figuration narrative française ou du pop art américain. La globalisation ne passe pas que par l’économie, et l’art occidental du 20e est aussi omniprésent dans les écoles d’art du monde entier que les McDonald’s dans les rues des capitales…

Quelques photos à l’appui (http://www.flickr.com/photos/10301605@N04/sets/72157616293397508/) ; une vidéo est en route, mais un peu longue à télécharger. Elle arrive !

Si les références stylistiques sont nombreuses, elles sont habilement détournées pour illustrer des thèmes propres à la société thaïlandaise actuelle. Un triptyque au style naïf représentant des personnages féminins dominateurs entourés d’hommes dociles et soumis illustre par exemple l’émancipation rapide des femmes – même si les premiers rôles restent largement tenus par des hommes dans la vie publique. D’autres tableaux mettent en scène sur un mode ironique -voire franchement décapant- la difficile transition d’une économie essentiellement agraire vers l’industrie et les services, la corruption endémique dans le système politique thaïlandais ou encore l’influence durable des Etats-Unis dans la région.

Globalement, c’était très rafraîchissant, les oeuvres étant souvent gaies et tournées vers l’extérieur – un grand bol d’air après la dominante narcissique (tendance névrotique) que nous avions observée à Berlin. Un vrai bonheur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :