Archives de hôtel de sel

Les lagunes de l’Altiplano bolivien : un arc-en ciel !

Posted in Voyage - Bolivie with tags , , , , , , , , , , , , , , , , , , , on 26 janvier 2010 by Placet
Nous venons de passer une nuit bien fraîche à San Antonio de Lipez, et il nous faut nous lever aux aurores pour ne pas manquer le lever de soleil sur la Laguna Colorada, la première qu’il nous sera donné de voir aujourd’hui.

Le ronron du générateur, qui se remet en marche à 4h00, nous sert de réveil matin. Nous voilà à bord de la jeep après un petit déjeuner rapide. Des paysages splendides nous attendent aujourd’hui, alors en route !

Cette partie du voyage nous fait découvrir deux types de formations géologiques : les salars (lacs salés que nous avions déjà croisés dans le désert chilien de l’Atacama) et les lagunes.

Un petit rappel s’impose, avant de vous laisser découvrir ces petites merveilles en images.

Le salar est un lac de 2 à 20 mètres de profondeur recouvert d’une très solide couche de sel dont l’épaisseur varie de 10 cm à quelques mètres. L’eau du lac est une solution saturée de sel, lithium (très utile pour la fabrication des batteries en tout genre) et chlorure de magnésium… Autant dire que cette eau n’est pas potable. Certains salars comportent en leur centre des îles qui ne sont autres que les sommets d’anciens volcans submergés. Pour les passionnés de géologie, c’est tout un programme !

Nous verrons aujourd’hui le Salar de Chalviri :

Salar de Chalviri

Salar de Chalviri

Salar de Chalviri

Puis viendront les lagunes, petites merveilles de couleurs car chacune a sa propre identité en fonction des substances contenues dans ses eaux. Vert émeraude pour la Laguna Verde dû à l’arsenic, rouge orangé pour la Laguna Colorada du fait de micro algues, ou bleu clair pour la Laguna Celeste provenant de sa haute concentration en magnésium. Les flamants roses ont trouvé là un environnement qui leur plaît particulièrement puisque leurs silhouettes majestueuses s’affichent fièrement sur les eaux colorées. Quelques lamas paissent aux alentours.

Quand les touristes sont encore rares, c’est un vrai spectacle de calme et de sérénité. On développe la conscience d’être dans un lieu à part, au sein des plus beaux paysages croisés ces derniers mois. Difficile à décrire avec des mots. Alors je vous laisse, en silence, avec les images :

Laguna Hedionda

Laguna Hedionda

Laguna Hedionda

Laguna Hedionda

Laguna Hedionda

Laguna Hedionda

Laguna Colorada

Laguna Colorada

Laguna Verde et volcan Licancabur

A la fin de cette belle journée, nous avons des couleurs plein les yeux en arrivant à l’hôtel de sel. Il a été construit avec des briques de sel découpées dans le salar d’Uyuni. Bâtiment étonnant, où l’isolation contre le froid est finalement bien meilleure que ce que nous espérions. 

Hôtel de sel aux portes du salar d'Uyuni

La nuit tombe et l’impatience nous saisit, car nous sommes à présent aux portes du Salar d’Uyuni, immensité de sel unique au monde, que nous découvrirons aux aurores demain matin.

Lever de soleil sur le Salar d'Uyuni

© Anne and David Placet and http://anneetdavid.wordpress.com, 2010. Unauthorized use and duplication of this material (texts, pictures and videos) without express and written permission from this blog’s authors is strictly prohibited.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.