Archives de happy pizzeria

Don’t worry, be happy…

Posted in Cuisine, Voyage - Laos & Cambodge with tags , , , , , on 17 avril 2009 by Placet

Un petit mot pour partager avec vous une amusante découverte que nous avons faite à Phnom Penh… Comme c’est ici la Nouvelle Année (en passant, Joyeuses Pâques à tous !), de nombreux commerces sont fermés et les options pour déjeuner ou dîner sont tout à coup bien limitées – notamment les cafés et restaurants khmers dont les propriétaires sont partis passer quelques jours en famille. Heureusement, un type de restaurants reste largement ouvert sur le quai Sisovath, seul endroit encore animé d’une Phnom Penh quasi-déserte : les pizzerias. Et pas n’importe lesquelles : les « Happy » pizz(eri)as, ou pizzerias « heureuses ».

Sympa comme programme, nous sommes écrasés par la chaleur, un petit remontant ne fait pas de mal… Sauf que, bizarrement, il semble possible de commander des pizzas « happy » ou non. A ce stade, un horrible soupçon nous saisit – qu’est-ce que la « happy pizza » peut receler, qui puisse pousser des clients masochistes à commander des pizzas autres qu’heureuses ? En regardant d’un peu plus près les clients autour de nous, on leur trouve effectivement l’air plutôt détendu, mais l’oeil vitreux et le regard étrange. A cet instant, nous connectons nos trois neurones pas encore fondus par la chaleur cambodgienne : le « happy herb », c’est de la marijuana… C’est donc pour ça que le méchant monsieur à la tête de voyou nous en proposait à l’entrée !

Plus sérieusement, ce type d’offre est tout à fait légal ici (au Laos aussi, même si on le voit moins), et pas dangereux dès lors que vous êtes au courant de sa signification (ça marche essentiellement avec les pizzas et les fruit shakes). Pensez-bien à préciser par contre (si c’est bien le cas !) que vous ne voulez pas un plat « happy » car ca pourrait bien être sinon le choix par défaut ! Et même si vous souhaitez ajouter -si j’ose dire-un peu de piment à votre séjour, renseignez-vous bien sur la nature du « happy ingredient » : apparemment, il peut parfois s’agir d’opium, d’amphétamines ou de champignons…

Nous, on a pris des pâtes – option « triste » !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.