Voeux, nids-de-poule et Père Noël

Bonjour à tous,

Une fois n’est pas coutume, cet article est en fait un message de voeux (posté avec un peu de retard pour des raisons techniques) d’une de nos plus assidues lectrices. Message très sympa et en forme de clin d’oeil, suite à une discussion précédente plutôt technique sur les nids-de-poule et autres accidents de terrain. Merci beaucoup pour ces voeux, et à bientôt tout le monde pour la suite et fin de notre chronique de l’altiplano !

 —————–

Sujet hautement profond dans tout pays.  

Le Père Noël, qui a l’habitude de sillonner notre monde, a eu l’amabilité de me transmettre quelques unes de ses aventures. Je me permets de les transcrire… 

1- dans une belle province

« Essayons de comprendre comment se forment les nids-de-poule. D’abord, il faut savoir qu’une route est grosso modo semblable à un millefeuille, il y a la couche de surface, la couche de forme et la fondation. L’effet de la pluie et de la neige sur la chaussée fait en sorte qu’une certaine quantité d’humidité s’infiltre au travers de la couche de surface et vient se loger dans la couche de forme (qui serait la crème dans le millefeuille). En hiver, cette eau gèle et ce faisant, son volume augmente, ce qui exerce une pression vers le haut sur la couche de surface ». Je pense que jusque là tout le monde comprend…=> dégustons notre « nid de poule » non notre millefeuille le plus croustillant possible afin d’en apprécier les différentes couches.

Des pistes de solutions :

2- dans une grande région

3- dans une petite vallée 

Après de nombreuses péripéties sur les routes des cinq continents, il a conclu par :

« nid-vacherie » !

Notre Père Noël est déjà prêt à recevoir les commandes pour le 24 décembre 2010.

Bonne route à nos chers globe-trotters. En espérant vous rencontrer cette année.

Merci à Ginette et Gordon-Zola, (un nom à consonance italienne ?, chez nous l’Abondance est sur toutes les tables, à tous les repas) de m’avoir lancée sur cette voie.

Une Réponse to “Voeux, nids-de-poule et Père Noël”

  1. Ginette Says:

    D’où l’expression: "Ca roule, ma poule".
    Merci pour votre analyse pénétrante sur un sujet trop longtemps ignoré, mais qui soulève de vraies questions. A ce propos: pourquoi le poulet a-t-il traversé la route?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d bloggers like this: