Bonne année 2553 : un nouvel an bien arrosé

Nous assistons depuis notre arrivée à Luang Prabang -par ailleurs particulièrement tranquille- à un phénomène étonnant et très amusant : chaque après-midi, des groupes de petits enfants (de cinq à dix ans) postés sur les trottoirs arrosent cyclistes et passants avec une variété surprenante d’instruments allant de simples seaux et gamelles en plastique à des pistolets à eau surpuissants, en passant par des coques de noix de coco. Très amusant (surtout tant qu’on passe entre les gouttes ), mais ils ne font tout de même pas ça toute l’année ?

Hélas non – ce que nous avons observé est l’échauffement avant les célébrations de Songkran, le « festival de l’eau », déclinaison laotienne du Nouvel An bouddhiste. Celles-ci durent quatre jours – chacun ayant une signification et un protocole spécifiques-, pendant lesquels le pays s’arrête littéralement, et tout le monde participe à la fête ! La semaine prochaine, c’est le 2 553e anniversaire de la naissance du Bouddha qui sera célébré (le calendrier est différent ici), au Laos comme dans les autres pays bouddhistes d’Asie du Sud-Est (Thaïlande, Cambodge et Birmanie notamment) – mais apparemment, c’est au Laos que c’est le plus animé !

Et les enfants dans tout ça ? Apparemment, ils ont le droit d’arroser absolument tout le monde, d’eau essentiellement, mais aussi de farine, de suie, voire d’oeufs (moins répandu tout de même) ! Tout le monde ? Après vérification, oui, même les moines et les personnes âgées -même si, dans ce dernier cas, on nous a concédé « viser plutôt les pieds » ! Ces jours-ci, ils semblent se limiter aux cibles faciles et consentantes -essentiellement les jeunes et les touristes-, mais ce n’est qu’une mise en jambe avant le grand événement qui débutera ce lundi (13 avril).

Le photographe en moi ayant repris le dessus, je me suis demandé comment approcher les fauves sans me faire doucher de la tête aux pieds. Ayant constatés qu’ils ne ciblaient pas les gens qui circulent sur les trottoirs mais seulement au milieu de la route, je me suis donc approché des enfants par ce biais, avant de m’asseoir tranquillement à deux ou trois mètres d’eux. Ayant décidé après un bref examen que je ne méritais pas qu’ils gaspillent des munitions, ils se sont recentrés sur leurs cibles favorites et m’ont ignoré pendant un moment. C’était assez fascinant de les voir se démener ainsi, choisissant leurs cibles, se répartissant les positions stratégiques, retournant remplir les bassines dans lesquelles ils stockent l’eau, et balançant de l’eau comme si leur vie en dépendait ! Amusant aussi d’observer une hiérarchie bien établie entre les trois petits enfants postés à coté de moi, une petite fille (six sept ans au plus) à l’oeil noir et au caractère bien trempé ayant manifestement mis au pas les deux petits garçons qui jouaient avec elle.

Après m’avoir laissé le temps de prendre de nombreuses photos, les enfants ont profité d’une baisse du trafic pour venir vers moi, d’abord pour m’interroger sur mon bras droit -très pratique pour lier connaissance avec les enfants-, savoir d’où je venais et m’expliquer le Songkran. Après un long moment, une petite fille qui nous avait rejoints entre temps et s’étonnait manifestement de me voir encore sec m’a demandé avec un grand sourire si vraiment, elle ne pouvait pas m’arroser juste un peu. Pas de problème, mais « just a little bit »… Deux secondes plus tard, j’étais trempé – mais ayant passé un excellent moment, et avec (enfin j’espère) des photos sympas !

Et merci à Anne pour les petits films qui illustrent l’enthousiasme d »une de ces bandes de terreurs…

 

About these ads

2 Réponses to “Bonne année 2553 : un nouvel an bien arrosé”

  1. S. Walters Says:

    trop marrant! merci!
    la meme fete a lieu se au Cambodge et les enfants arrosent aussi leurs ainés
    S.

  2. [...] dernière fois était au printemps, pour célébrer la 2 553è année du calendrier bouddhiste (http://anneetdavid.wordpress.com/2009/04/09/bonne-annee-2553-un-nouvel-an-bien-arrose/). Retour plus de cinq cent cinquante ans en arrière au soleil de Sucre en Bolivie, d’où [...]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

%d blogueurs aiment cette page :